9 mai 2016

La carapace de la tortue, Marie-Laure Hubert Nasser

Lorsque Clotilde décide de venir s'installer à Bordeaux, sa ville natale, elle ne sait pas encore que sa vie va en être bouleversée : d'abord la découverte de voisines drôles et fantaisistes, puis l'amour d'un enfant et qui sait, celui d'un homme ? La recherche d'un travail va la conduire par le plus heureux des hasards à pénétrer un cercle bien fermé, celui de l'art contemporain. C'est dans un musée en quête de création et d'esthétisme que Clotilde va s'épanouir. Un hymne à l'amitié, à la culture et à la différence ! Une écriture décomplexée et vive qui fait exploser les idées préconçues sur l'apparence physique.








Je remercie Livraddict et les éditions Folio pour ce joli partenariat.

J'ai tout de suite été attiré par ce roman avec sa couverture toute douce, il semblait m'inviter à m'installer au fond de mon fauteuil enroulée dans une chaude couverture rose, un pot de marshmallow à mes côtés. Ce roman est vraiment à l'image de sa couverture, tout doux, un peu enrobé et un peu piquant aussi il faut bien le dire. 

Si j'ai apprécié suivre l'évolution de Clotilde, j'ai surtout adoré tous les personnages secondaires qui gravitaient autour d'elle. Ce sont eux la force de cette histoire douce-amère, ce sont eux qui nous pousse à tourner les pages en nous donnant à voir leurs failles et leurs fêlures. A vrai dire j'aurais eu envie de les découvrir davantage, ils si sont attachants qu'en y repensant j'ai comme une sensation de trop peu dans la tête, j'aimerais que l'auteure écrive une suite pour que je puisse retrouver encore un peu cette jolie panoplie de personnages.

La carapace de la tortue est un roman sur l'espoir, un roman sur l'amour, sur les secondes chances, sur le bonheur. Il donne envie d'aller de l'avant et de n'écouter que soi-même. Je salue la plume remarquable de l'auteure qui a su dresser un roman tout en finesse, empli de réalisme -voire de cruauté.

Toutefois, il y a eu un gros point noir à ce roman : la fin. Vous commencez à me connaître et oui, je l'avoue, j'ai un soucis avec les fins. Mais alors là celle-ci ! Mon Dieu, non ! Quelle déception ! Je n'en dirais pas plus pour ne pas vous spolier mais honnêtement, elle est venue assombrir tout mon regard sur ce roman pourtant parfait jusqu'aux dernières pages. 

En bref, La carapace de la tortue, malgré sa fin décevante, est un bon roman qui m'a donné la pêche, qui m'a réfléchir sur moi et sur ma vie et pour cela, je ne peux que vous conseillez !

Un passage : C’est idiot. Je me demande par où commencer. Je me suis toujours promis qu’un jour je saurais à qui écrire. Que je trouverais l’envie de me confier. Voilà bientôt trente ans que je lis, dévorant la vie des autres, sans avoir jamais couché un mot sur le papier. J’ai du mal à tenir un stylo. C’est pour cela que je me suis offert un plumier. Avec une encre violette. Comme lorsque j’étais petite. Pour faire de belles lignes. Ce cahier a une carapace en cuir. Je l’ai voulu juste pour moi. C’est mon premier cadeau avec mon argent. Il me ressemble. Je l’ai trouvé dur et tendre à la fois. Comme moi. Rugueux et sans forme à l’extérieur. Un bloc. Un roc. Des feuillets doux et collés à l’intérieur. On souffle doucement sur les pages et elles s’entrouvrent. Comme des portes cachées. 

281 pages
7,10 €

6 commentaires:

  1. Je ne connais pas du tout,mais j'avoue que l'extrait que tu présentes ne me convainc pas. Je crois que ce n'est pas le style de bouquin qui me convient, même si ton avis est plutôt intriguant :)

    RépondreSupprimer
  2. Le résumé me tente carrément, l'extrait également et ta chronique me donne aussi envie de me lancer dans cette histoire. Par contre la fin.. J'espère que je ne serais pas déçue comme toi :)

    RépondreSupprimer
  3. Si la fin est une déception, alors j'hésite parce que pour moi aussi la fin c'est super important ! Ta chronique me donne envie mais j'avoue que c'est un gros bémol quand même !

    RépondreSupprimer
  4. Ta chronique me donne quand même un peu envie de découvrir ce livre :D

    RépondreSupprimer
  5. C'est un roman qui pourrait me plaire je pense. :) Dommage que la in t'aies déçue. :/ En tout cas tu m'as rendue bien curieuse !

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre a l'air vraiment pas mal ! Malgré le gros pépin de la fin. :) Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥